S’étend pour réduire l’inflammation musculaire

La plupart des cas d’inflammation musculaire résultent d’une utilisation excessive, soit en raison d’une nouvelle activité, soit d’une augmentation de l’activité familière. Plusieurs types d’étirements peuvent vous aider à réduire l’inflammation et la raideur. Si la douleur musculaire est persistante, chronique et accompagnée de faiblesse, vous devriez l’évaluer et le traiter par votre médecin.

Lorsque vous utilisez vos muscles, une petite quantité de dégâts se produit dans les fibres du muscle. Plus l’exercice est intense, plus il y a de dégâts. L’inflammation se développe lorsque votre corps effectue les réparations nécessaires aux muscles. Si vous êtes fatigué après l’exercice, vous risquez de ne pas prendre suffisamment de temps entre les exercices vigoureux. Revenez à un exercice intense après que la douleur et l’inflammation disparaissent. L’étirement aide à augmenter le flux sanguin et la nutrition, réduisant la douleur et l’accélération de la récupération.

Un étirement statique est effectué avec une position maintenue. Un bon exemple serait de toucher vos orteils. Atteindre autant que possible les orteils de vos orteils, maintenez cette position pendant 30 à 45 secondes pour permettre à la broche musculaire de se libérer et de s’allonger. Appliquer ce type d’étirement sur votre muscle enflammé en l’étirant et en le tenant pendant le temps prescrit. Ce type d’étirement est également bon pour réduire la rigidité.

Si vous répétez rapidement la position étirement et la relâchez, vous faites des étirements balistiques. Un exemple de ce tronçon serait en alternance. Accédez à votre main droite vers votre pied gauche, puis remettez-vous en place. Ensuite, abaissez-vous vers le bas avec votre main gauche vers votre pied droit, puis retournez à la position debout. Cette forme d’étirement stimule le flux sanguin et contribue à réduire la douleur et la rigidité.

Un troisième type d’étirement est la facilitation neuromusculaire proprioceptive ou PNF, et le contract-relax-antagonist-contract ou CRAC. Avec ces étirements, vous commencez par faire une contraction isométrique du muscle pendant au moins 20 secondes, suivi d’un étirement. Le tronçon nécessite généralement un partenaire ou un thérapeute pour vous aider. Cette forme d’étirement aide l’inflammation car elle augmente la circulation. Cela crée également une augmentation de la flexibilité supérieure aux autres formes d’étirement.

Avantages de l’étirement de l’inflammation

Stress statiques

Stress balistiques

Stress PNF ou CRAC